DIRECTEUR D’ETABLISSEMENT SANITAIRE SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL

Information générale

Définition :

Les missions générales du directeur s’inscrivent dans les valeurs du service public et dans les politiques sociales, médico-sociales et dans une démarche de santé publique.

Le Directeur, chef ou adjoint, est responsable du fonctionnement et de la continuité de service.

La formation se déroule sur 24 mois à l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique (EHESP) de Rennes.

Le directeur chef d’établissement :

Il concourt à l’élaboration et à la mise en œuvre des politiques sociales, médico-sociales et sanitaires au sein de son territoire et favorise l’intégration de l’établissement dans un tissu social, médico-social et sanitaire permettant une prise en charge globale et coordonnée des personnes accueillies ou accompagnées et de leurs familles.

Il conduit la politique générale de l’établissement dans le cadre des politiques sociales, médico-sociales et sanitaires définies au plan national et territorial.

Il met en œuvre une politique stratégique et opérationnelle de gestion des moyens humains et financiers de l’établissement pour répondre aux besoins des personnes accueillies ou accompagnées.

Il manage les équipes en favorisant le développement des compétences et savoir-faire des personnels,

Il développe une politique d’évaluation continue des bonnes pratiques professionnelles et s’assure de la qualité des prestations (médicales, soignantes, sociales et éducatives, administratives, techniques, logistiques et hôtelières).

Il est le responsable légal de l'établissement.

Il a autorité sur l’ensemble des personnels, médicaux et non-médicaux, dans le respect des règles déontologiques ou  professionnelles qui s’imposent aux professions de santé.

Il conduit l’adaptation des structures et des organisations de manière participative. Il veille à la cohérence institutionnelle, à la cohésion des équipes et à la compréhension des enjeux internes et externes de l’établissement et à la qualité du dialogue social.

Il représente l’établissement vis à vis des personnes accueillies ou accompagnées et de leurs familles.

Il impulse une politique de communication et valorise l’image de son établissement.

Activités

- Stratégie :

  • définit ou fait évoluer le projet d’établissement, en lien avec l’ARS, la DR/DDCSJS, le Conseil départemental et les autres collectivités territoriales,
  • positionne son établissement dans l’environnement territorial, en accord avec le conseil d’administration et assure le pilotage de l’établissement,
  • conduit et évalue la mise en œuvre des orientations stratégiques du projet d’établissement,
  • définit la politique financière de l’établissement ;
  • définit l’organigramme de la direction de son établissement et la répartition des fonctions ainsi que les délégations de gestion,
  • définit et adapte l’organisation de l’établissement et des services en fonction des évolutions internes et externes.

- Coordination :

  • coordonne avec ses partenaires du territoire de santé, les actions communes ou effectuées en coopération,
  • s’assure de l’adaptation de la prise en charge à la situation des  personnes accueillies ou accompagnées par son établissement (social, handicap, âge, pathologies...) en prenant en compte notamment les spécificités réglementaires.
  • préside ou anime et coordonne les instances de son établissement,
  • met en place les processus de décision (tableaux de bord),
  • arbitre les choix opérationnels, négocie avec les acteurs externes et internes de l’établissement,
  • veille à la cohérence et à la coordination des activités de son établissement avec celles des différents réseaux.

Réalisation de projets :

  • initie, après analyse, les projets de restructuration ou de coopérations, avec le secteur hospitalier, ou d’autres établissements de prise en charge du même public,
  • définit la gouvernance de ces projets et conduit lui-même les projets stratégiques,
  • prépare les équipes concernées, avec l’équipe de direction, à ces évolutions ou changements,
  • anime les réunions de concertation ou de négociation,
  • est le recours ou l’arbitre en cas de conflits ou de crises liés à ces projets.

Conduite générale de l’établissement :

  • définit et organise les permanences (nuits, fins de semaine et périodes de congés scolaires y compris pour son propre remplacement) et urgences (sociales, judiciaires, sanitaires...),
  • prononce les admissions des personnes accueillies,
  • s’assure du respect des droits des usagers (personnes accueillies ou accompagnées et leur famille) et de la promotion de la « bientraitance ».
  • assure la prévention des risques liés à l’activité de son établissement.
  • s’assure de la mise en œuvre des projets de service par les responsables de service.
  • met en œuvre avec les équipes, l’évaluation interne et prépare les opérations d’évaluation externe, et procède au contrôle des activités.
  • dispose du pouvoir de nomination, organise l’évaluation, et dispose du pouvoir disciplinaire, quand l’établissement à la personnalité morale.
  • élabore le budget de l’établissement et en assure le suivi jusqu’à la clôture de l’exercice, ainsi que celui de sa trésorerie et son bilan,

Les connaissances et compétences attendues d’un directeur d’établissement sanitaire, social et médicosocial

Connaissances :

- Connaissances générales acquises au cours de la formation à l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique (EHESP) et mises à jour par l’expérience acquise dans les différents postes, ainsi que par la formation continue. 
- Connaissances dans le domaine de la santé publique. 
- Connaissances approfondies des politiques sanitaires et sociales et des différentes formes de prise en charge (à domicile et institution),
Connaissances sur les déterminants liés au vieillissement de la population, de la perte d’autonomie et des conditions de prise en charge médicale et sociale dans un cadre territorial.
- Connaissances des modes de gestion des secteurs hospitaliers privé et privé d’intérêt collectif.
- Techniques de conduite du changement, de gestion de projets et de programmes (notamment de projets de restructuration ou de coopération), de négociation et de gestion de conflits. 
- Connaissance des techniques de communication, notamment à l’égard des médias, écrits et audiovisuels.

Compétences :

- Savoir appliquer et faire appliquer le cadre législatif et réglementaire et les grandes priorités nationales sanitaires, médico-sociales et sociales nationales et territoriales.
-
Avoir une vision stratégique des évolutions du système sanitaire, social et médico-social et savoir positionner l’établissement dans des réseaux de santé publique ou médico-sociaux au sein des territoires. . 
- Savoir diriger, arbitrer et prendre des décisions en s’appuyant sur une capacité de jugement. 
- Savoir expliquer la stratégie, la faire partager, en définir les implications et les déclinaisons. 
Savoir gérer la complexité du jeu des acteurs dans les relations internes et externes. 
- Savoir susciter l’adhésion des équipes en interne comme de celui des partenaires en externe. 
- Savoir adapter son établissement aux contraintes financières dans un objectif de maintien de la qualité des prestations et des conditions de vie au travail des agents. 
- Savoir se diriger dans un environnement complexe.
- Savoir expliquer la stratégie, la faire partager, en définir les implications et les déclinaisons. 
- Savoir être attentif et prendre en compte les attentes des usagers. 
- Avoir une aptitude à exercer plusieurs compétences (faire preuve de poly-compétence) afin de maîtriser les grands domaines d’activité des établissements. 
Connaissance sur les déterminants liés au vieillissement de la population, de la perte d’autonomie et des conditions de prise en charge médicale et sociale dans un cadre territorial.

Qualités personnelles :

- Avoir le sens du service public, de l’intérêt général et de l’utilité sociale.
Avoir une grande aptitude à l’écoute, à la concertation et à la négociation, rechercher le consensus quand il est possible.
-
Avoir le sens de l’autorité.
- Savoir convaincre, faire adhérer. 
-
Etre maître de soi face aux situations de conflit.

Les spécificités de l’exercice

En établissement sanitaire

- S’il est responsable d’un service ou d’un secteur gériatrique, ses activités sont proches d’un directeur d’Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) sans être celles d’un chef d’établissement.
- S’il assure une direction fonctionnelle, il prend en charge une ou plusieurs des fonctions spécifiques telles que celles des finances, des Ressources Humaines (RH).

En établissement pour personnes âgées dépendantes

- Il met en place et assure la coordination avec le médecin coordonnateur et l’infirmière référent. 
- Il assure l’adaptation de son établissement et des compétences du personnel aux types particuliers de dépendance : niveau d’autonomie, maladie d’Alzheimer... 
- Il suit et met à jour les conventions tripartites.

En établissement pour enfants et adolescents handicapés

- Il s’assure de la qualité et de la permanence du lien avec les familles et avec les services ambulatoires ou ceux prenant le relais en milieu ordinaire (scolaire, alternance...).
- Il définit la méthodologie des projets éducatifs individuels et s’assure de leur bonne mise en place jusqu’à l’évaluation

En établissement pour adultes handicapés

Il s’assure de la bonne continuité de service ou d’assistance avec les services ambulatoires ou d’accompagnement en milieu ordinaire. 
- Il supervise les aspects techniques, industriels et commerciaux dans les Etablissements et Service d’Aide par le Travail (ESAT) et Entreprises Adaptées (EA). Il s’assure également du respect du droit du travail.

En établissement ou service concourant à la protection de l’enfance

Il définit, seul ou en coopération avec ses équipes et partenaires, les projets éducatifs individualisés. 
- Il développe les projets sportifs ou socioculturels dans son établissement ou en coopération avec ses partenaires. 
- Il s’assure de la qualité des liens avec le tissu social, judiciaire, police, associatif.

En établissement social pour adultes

Il assure pour les personnes prises en charge, un appui pour leur faciliter l’accès à la santé, au logement (assistance juridique et administrative) et à l’insertion professionnelle et sociale. A ce titre, il développe des partenariats avec des services compétents dans ces domaines.
- Il pilote la mise en place d’activités complémentaires (lutte contre l’illettrisme, aide à la recherche d’emploi, culture et loisirs).
Il met en place les coopérations avec les autres services sociaux, les services d’urgence et le 115 notamment.
De façon générale, il s’assure de la bonne insertion sociale des personnes prises en charge par son établissement.

Informations supplémentaires